Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio diniz, un séducteur à la conquête de carrefour

Abilio Diniz possède du pouvoir au Brésil

Durant l'année 2011, Abilio Diniz (Lefigaro) joint la Chambre de Politique et de Performance, compétitivité et gestion, dont les buts sont de rendre compétitives les firmes du sous-continent brésilien et d’améliorer la performance des services publics. Selon le magazine "Forbes", la fortune de l'entrepreneur est évaluée à près de 4 milliards de $ et fait de lui la 10e fortune du Brésil. L'entrepreneur fait partie des personnages les plus charismatiques du Brésil. Luiz Inácio Lula da Silva, qui n'est autre que l’ex dirigeant du Brésil, dénombrait Abilio Diniz au sein de son cercle d'amis.

Ancien gardien de but, ayant également exercé la capoeira et la boxe, Abilio Diniz reste un sportif dans l'âme qui démarre sa journée par une session de sport. Le businessman a eu 6 enfants, il est un homme tenant aux valeurs familiales. Créateur de l’équipe de foot d’Audax, dont l'objectif est de repérer les jeunes talents, Abilio Diniz fait aussi partie du groupe consultatif du club de foot de Sao Paulo.

Abilio Diniz entend parfaire ses connaissances en économie en Amérique du Nord. Les gosses du quartier où il vit le prennent comme leur tête de turc dans son enfance. La ville de Sao Paulo, au Brésil, a vu naître Abilio Diniz en 1936.

Le partenariat avec Casino, un épisode inachevé

En 2011, Abilio Diniz entend saisir la chance de transformer GPA en numéro 2 mondial du secteur de la grande distribution en fusionnant le groupe GPA avec Carrefour Brésil. Le regroupement de Carrefour Brésil avec GPA échouera du fait du barrage du patron de Casino et du désengagement de la Banque Brésilienne de Développement. Le groupe Pão de Açúcar atteint son équilibre comptable juste après la crise économique et commence à parler de rapprochement avec le groupe Casino. Il fait en effet face à la concurrence du Français Carrefour sur ses terres brésiliennes. Abilio Diniz est de nouveau en mesure de projeter des investissements dans n’importe quel secteur économique grâce à un accord conclu à l'automne 2013 avec le groupe français, lequel met fin à la clause de non-concurrence.

Le Grupo Pão de Açúcar (GPA) trouve son origine dans la boulangerie ouverte par le père d’Abilio Diniz. Le magasin de la famille Diniz s'appelle Pão de Açúcar, le nom s’inspire de la vue du Pain de Sucre de Rio. Dès la fin des années cinquante, son père prend conscience que le commerce trouvera son avenir dans les supermarchés. Pour développer sa propre chaîne, Abilio Diniz s'est inspiré du succès du groupe Carrefour, dont il a rencontré les fondateurs au milieu des années 70.

Le retour dans le domaine de la grande distribution, et avec Carrefour

La société de capital-risque double ses parts dans le capital du groupe Carrefour France. Avec 5,07% des actions, l'entreprise d’Abilio Diniz est devenue le quatrième sociétaire de Carrefour. Il retrouve le domaine de la distribution brésilienne, à soixante dix-huit ans et avec un associé de choix. Au printemps 2013, Abilio Diniz prend la tête du conseil d’administration de BRF (Brasil Foods), un géant de l'agroalimentaire. La société d’investissement Peninsula, fondée par la famille Diniz, annonce fin 2014 son entrée au capital de la filiale brésilienne de Carrefour, à hauteur de dix pour cent.

Les articles